Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 octobre 2011 4 20 /10 /octobre /2011 18:48

Le maire de Puteaux Joëlle Ceccaldi-Raynaud est victime une fois de plus de la malveillance de son père Charles. Elle fait les frais d'une dénonciation calomnieuse relayée comme il se doit par le "Canard Enchaîné"  et autre "Parisien" eux même relayés par leur confrère et conseillé municipal d'opposition Christophe Grébert. Contrainte de réagir à ces nouveaux coups bas elle envoie à l'AFP un communiqué de presse pour faire part de son indignation.

 

 

J’ai pris connaissance de l’article publié dans l’édition du « Canard Enchaîné » de ce jour.
 

Sur la forme, je ne peux que m’indigner d’une violation aussi manifeste du secret de l’instruction et j’ai chargé mon avocat d’y donner les suites judiciaires qui s’imposent, l’origine de cette divulgation laissant peu de doute.
 

Sur le fond, j’entends rappeler que le Juge d’instruction, saisi du dossier depuis plusieurs années, a souhaité m’entendre sur des accusations portées par mon père à mon encontre depuis sa mise en examen.

Convoquée le 1er août en qualité de témoin assisté, j’ai été longuement entendue par le Juge d’instruction qui a estimé qu’aucun fait ne pouvait m’être reproché.

C’est la raison pour laquelle je n’ai pas été mise en examen, et que le Juge d’instruction a notifié à l’ensemble des parties la fin de l’instruction.

J’ai demandé à mon conseil de déposer une plainte en dénonciation calomnieuse.

Sur le fond et pour conclure, les faits évoqués dans l’article  ont été largement expliqués au Juge d’instruction qui n’a pas remis en cause leur caractère purement privé et non délictuel.

Dans cette affaire qui m’est étrangère, je ne puis que regretter le déballage médiatique d’une relation familiale traumatisante pour mes enfants et moi-même, qui me conduit à réfléchir sérieusement à la mise en place d’une mesure judiciaire de protection.

 

Source 

Partager cet article
Repost0

commentaires