Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 septembre 2011 5 02 /09 /septembre /2011 18:46

Camion_Gare_Puteaux_0012.JPGUn camion s'est encastré cet après-midi sous le pont de la gare de Puteaux. La circulation rue de la République a été temporairement suspendue dans sa portion comprise entre le carrefour Chantecoq / République et République / Cartault.

Les deux occupants du véhicule ne sont heureusement pas blessés mais ont dû patienter, perché à quatre mêtres de hauteur, pendant plus d'une heure et demie le temps que les services de dépannage et les pompiers mettent le camion en sécurité avant de pouvoir les faire redescendre.

La RATP a dévié provisoirement les lignes de bus ce qui a provoqué la colère des usagers qui attendaient leur moyen de transport à l'arrêt de la mairie.

La circulation a été rétablie à 15h45

Les photos 

Partager cet article
Repost0
26 mai 2009 2 26 /05 /mai /2009 17:59

Amouric_Auto_Ecole
Retour sur la 6ème édition du Festival BD qui avait pris ses quartiers dans le Palais de la médiathèque.
Cette année, le festival a débuté vendredi 15 mai dès 17h30 par un spectacle de rue surprise sur l’esplanade du Palais de la médiathèque.
En vedette, Toto, le plus célèbre personnage des cours de récréation et son papa, Thierry Coppé étaient présent ainsi qu'une quarantaine de dessinateurs dont Arleston, scénariste du célèbre Lanfeust de Troy !
Expositions, animations, rencontres, le festival BD de Puteaux a tenu ses promesses puisque pas moins de trois mille visiteurs (2000 rien que pour la journée de samedi) se sont déplacé, parfois de très loin, pour assister à l'événement.
Les séances de dédicaces particulièrement prisées par les lecteurs se sont enchainées tout au long du week-end et c'est pour ma part un excellent moment que celui où Amouriq, le dessinateur de la BD "L'Auto école" a fait naître une planche inédite dédiée à ma fille tout en me racontant son métier, sa passion du dessin. Je lui ai demandé : reviendrez-vous l'année prochaine? La réponse fut oui avec grand plaisir.

Photo : flickr 

Partager cet article
Repost0
26 mai 2009 2 26 /05 /mai /2009 14:22

Vide_Grenier
Un vide-greniers a eu lieu dimanche 17 mai dernier dans une ambiance western sur et autour de la Place des marées le temps d'un après-midi.
Pas moins de 300 exposants s'y sont installés et ont vidé leurs armoires pour remplir les nôtres. Malgré une météo incertaine, des centaines de putéoliens ont déambulé dans les allées à la recherche de la bonne affaire.
Après une peluche, deux BD et deux ou trois autres bricoles inutiles et donc rigoureusement indispensables, j'en suis parti vers 18h alors que la place des Marées était toujours aussi bondée.
Preuve en est que ce type de manifestation est un succès et que la municipalité répond là encore aux souhaits d'un grand nombre de nos concitoyens. Et ce n'est pas Christophe Grébert et son équipe de deux qui feront mieux même s'ils ont profité de l'occasion pour paraître et distribuer leur propagande qui, il faut le reconnaître, n'a eu aucun écho.

Photos flickr

Partager cet article
Repost0
26 mai 2009 2 26 /05 /mai /2009 09:13

Journées_Développement_Durable
C’est sur l’Esplanade de l’Hôtel de Ville que se sont tenues les Journées du Développement durable. Ateliers, expositions, jeux interactifs, lieu de troc, de rencontres et d’informations, ces journées ont déjà permis à plus de 500 visiteurs de découvrir leur planète et sa fragilité, de se renseigner et d’échanger : contacts, idées, informations, objets.

Parmi les animations on trouvait :
Un cadeau pour la terre, une exposition de photos animalières prises lors de voyages à travers le monde pour sensibiliser chacun à l’importance de la préservation de la biodiversité et au respect de l’environnement dans lequel vivront les générations à venir.

Cap sur la planète, une animation passionnante, soutenue par la fondation Nicolas Hulot, qui vous dévoile les secrets de notre planète ! A bord d’un voilier terrestre, Le Galion, Les enfants partaient à l’abordage d’informations insolites et obtenaient un passeport d’éco-pirate.

 

Mais aussi le week-end des 4 et 5 avril, du 11h à 19h :
Un stand du Naturoscope présentait des ateliers pédagogiques animés par le Naturoscope, atelier de fabrication de moulins à vent. Le village du troc repose sur un principe simple et convivial ; c’était un échange « un pour un » de plusieurs types de produits : plantes, livres et jouets. Chacun apportait un ou plusieurs éléments de son choix et pouvait en choisir de nouveaux en contrepartie.


Le stand du service Environnement Développement Durable avec des informations sur les activités du service, un zoom sur la déchèterie mobile, sur l’Agenda 21 de la ville, une distribution du nouveau Guide du Tri et la diffusion de deux vidéos : Airparif et le lombricompostage. Les putéoliens étaient invité à une distribution d'ampoules basse consommation sur présentation d’un justificatif de domicile, en échange d’une ampoule « classique ».


Parmi tous les stand, les stands ludiques
Jeu de l’oie du Développement Durable, ludothèque, jeux Body boomer pour se maintenir en forme, découverte du jeu de cartes « la petite semaine écologique » réalisé aux couleurs de la ville et dédié aux gestes éco-citoyens, atelier de maquillage pour les enfants.

Retrouver la version interactive du "jeux de l'oie du Développement Durable" en cliquant sur l'image ci-contre ou en cliquant ici.


Les Terrasses du Développement Durable : un espace de convivialité et de rencontre

Démonstration de pressage de jus de pommes et dégustation

Les animaux de la ferme (cochons, poules, moutons, ânes,…) accueilleront les petits et les grands sur l’esplanade de l’Hôtel de ville

Enfin du 21 mars au 12 avril dernier, le Naturoscope proposait « Planète Attitude » une exposition sur les gestes écologiques au quotidien. Cette exposition de 11 panneaux propose à chacun, parent et enfant, de découvrir les gestes "verts" à adopter à la maison ou encore de voir à quel point technologie innovante et écologie sont liées.

Photos : flickr

Partager cet article
Repost0
12 décembre 2008 5 12 /12 /décembre /2008 23:02

Il est possible de saisir des images vraiment insolites à Puteaux.
Cliquez sur la photo ci-contre pour en agrandir le détail.
Vous conviendrez que ma photo vaut bien celle d'un certain journaliste...
Partager cet article
Repost0
25 septembre 2008 4 25 /09 /septembre /2008 18:50

Pizza_Hut_Logo
Commander sa pizza en ligne, c'est désormais possible. L'enseigne Pizza Hut à Puteaux, rue Jean Jaurès, fait partie des premiers point de vente en France à proposer ce service.
Il suffit de se rendre sur le site http://www.pizzahut.fr et de passer sa commande. Le site identifie automatiquement le restaurant Pizza Hut le plus proche qui peut livrer. A la fin de la commande, on reçoit une confirmation de la commande par mail.
Le site permet aussi d'enregistrer six adresses de livraisons via un profil personalisé, ce qui permet de se faire livrer chez soi, sur son lieu de travail, etc...
La sécurité du paiement en ligne est assuré par le système Safetis (de Jetmultimedia) que Pizza Hut utilise déjà depuis un an pour permettre à ses clients de payer par carte bancaire en livraison.

Télécharger la carte Livraison

Partager cet article
Repost0
6 juillet 2008 7 06 /07 /juillet /2008 10:10

Agenda 21
La ville de Puteaux avec sa mairie mobile recueille les réflexions et propositions des habitants concernant l'avenir de la ville à l'horizon 2020.
Un bus abrite cette mairie mobile et circule depuis le 5 jusqu'au 13 juillet prochain dans Puteaux et sur les marchés. ce week-end, de 13 h 30 à 18 heures, la mairie mobile sera à Puteaux en plage, sur l'île de Puteaux.

Pour en savoir plus Cliquer sur la photo 

Partager cet article
Repost0
18 avril 2008 5 18 /04 /avril /2008 17:46


C'est un pont urbain qui constitue un point privilégié pour les échanges de la circulation locale, à l'écart des voies de transit qui franchissent la Seine, du Pont de Suresnes au Pont de Neuilly. il participe également au maillage des importantes voies rive gauche et rive droite de Seine.

 

LA RECONSTRUCTION DU PONT DE PUTEAUX

La décision de reconstruire le Pont de Puteaux a été prise en Avril 1972 par le Conseil Général des Hauts-de-Seine. Les travaux ont démaré en décembre 1975 et ont abouti en juin 1978 à une première étape de mise en service : la ligne du pont amont. En septembre 1980, moins de 5 ans après le début des travaux, l'ensemble des ouvrages est en service. Seuls restaient à réaliser les aménagements paysagers complémentaires dans l'île de Puteaux qui ne pouvaient être entrepris qu'à l'issue du repli total des installations de chantier.
Le coût de l'ensemble du projet se sera élevé à près de 265 MF valeur 1980.

Une nécessité technique et économique

Construit en métal à la fin du 19ème siècle, le premier pont de Puteaux n'était plus adapté aux éxigences modernes :
- sa structure, érodée par le teps, et dimensionnée pour le passage de véhicules hippomobiles, 10 fois moins lourds que les véhicules actuels, menaçait de tomber en ruines ;
- la hauteur libre dégagée au-dessus de la Seine était devenue très insuffisante pour la navigation ;
- aucune extension n'était possible pour le passage des fluides divers, eau, gaz, électricité et PTT alors que l'urbanisation depuis le début du siècle induisait dans ce domaine des besoins de plus en plus pressants ;
- l'important trafic Nord-Sud sur la voie rapide (VRGS) constituait une gêne pour le trafic local du chemin départemental 104 (CD104) et nécessitait la création d'un passage à niveau séparé à la tête de pont.

Un environnement de qualité à respecter

Outre l'esthétique des ouvrages proprement dits, le projet devait s'attacher à respecter le site particulièrement agréable du Bois de Boulogne et à mettre en valeur les espaces verts et sportifs de l'île de Puteaux.


LE NOUVEL OUVRAGE

La géométrie

Pour respecter les gabarits de navigation et les seuils des bâtiments riverains, sans créer des rampes exessives, le nouvel ouvrage a dû être conçu le plus mince possible.

Les caractéristiques

Outre les charges réglementaires, chacun des quatre ouvrages est dimensionné pour une charge permanente de 11,5 T / mètre linéaire tenant compte en particulier des superstructures et des réseaux.
La médiocrité des terrains sous-jacents a nécessité des fondations très profondes (environ 40 m) et les piles ont été dimensionnées pour résister aux chocs des bateaux.
L'extrême finesse du tablier, sa longueur, l'importance des charges, ont nécessité la mise en oeuvre de techniques de pointe, ce qui donne à cet ouvrage un caractère exceptionnel.


L'OUVRAGE DE FRANCHISSEMENT : A LA FOIS FONCTIONNEL ET ESTHETIQUE

Le pont est constitué de deux demi-ouvrages comportant deux fois trois voies de circulation de 3 m de large, deux trottoirs de 2,75 m et un terre-plein de 2 m.
Chaque tablier se compose d'une poutre caisson dont la hauteur varie de 1,50 m à 3,60 m et qui est utilisée pour le passage des réseaux concessionnaires.
Une passerelle extérieure située entre les ouvrages, sous le tablier, permet le transport des fluides dans les meilleures conditions de sécurité.


L'AMENAGEMENT DES TETES

La capacité des ponts dépend de l'écoulement du trafic à leurs extrémités. Au pont de Puteaux, des souterrains évitent une interruption du trafic de transit sur les voies sur berges et facilitent les échanges en surface.
Côté Neuilly, sur la rive droite, il s'agit d'un souterrain à deux voies (une par sens).
Côté Puteaux, ce sont deux souterrains distincts à deux voies qui ont été réalisés en prévision de l'aménagement de la voie rive gauche de Seine.


LA PRISE EN COMPTE DE L'ENVIRONNEMENT

D'importantes plantations sont prévues sur les rives, mais c'est surtout la mise en valeur de l'île, objet d'une action concertée des Villes de Puteaux et de Neuilly, du Conseil Général des Hauts-de-Seine et de l'Etablissement Public Régional, qui constituera le point fort des aménagements paysagers.
La sécurité et l'agrément de la circulation piétonne sont favorisés par de larges trottoirs et par la séparation, lorsque c'est possible, du trafic routier.
Toutes les dispositions ont été prises, tant par la mise en place de dispositifs de pompage que par la hauteur des murs de quai, pour assurer, sauf crue exceptionnelle, le fonctionnement normal des souterrains, et pour réduire les risques d'inondation des terrains voisins.


LE DEROULEMENT DES TRAVAUX

La nécessité de maintenir les circulations piétonnes et automobiles, la navigation fluviale, et le passage des réseaux des concessionnaires, durant les travaux, a imposé un découpage en phases et un suivi rigoureux de la chronologie des interventions.
L'opération a été découpée en phases fonctionnelles, selon un principe classique de la reconstruction des ponts urbains :
- Travaux préparatoires et fondations ;
- Construction d'une ligne de pont à côté du pont ancien ;
- Basculement de toutes les circulations et concessionnaires sur le nouveau pont ;
- Démolition de l'ancien pont ;
- Construction de la deuxième ligne de pont ;
- Aménagement de l'îe.
Dans un tel programme, les aléas induisent inévitablement d'importants retards et dépenses supplémentaires.
Les risques de glissement des alluvions modernes de l'îlle, les inondations, la non libération dans les délais de certaines emprises et la nécessité de modifier le tracé des réseaux de concessionnaires ont constitué les sujétions techniques principales de ce chantier.


QUELQUES DATES

Début des travaux : Décembre 1975
Mise en service de la première ligne de pont : Juin 1978
Mise en service de la seconde ligne de pont : Juin 1980
Mise en service des têtes de pont : Septembre 1980
Aménagement paysagers : Achévement en 1981


QUELQUES QUANTITES

Terrassement - Remblai...............    150 000 m3
                           - Déblai.................      100 000 m3
Béton armé      - Mur et Radier........     25 000 m3
                           - Fondations...........      15 000 m3
Acier pour béton armé..................           5 000 T (dont 1200 T pour fondation)
Coffrage.......................................            60 000 m2
Palplanches.................................             4 500 T
Assainissement...........................            3 000 ml
Acier pour béton précontraint........ 5 000 000 T.m


COUT ET FINANCEMENT

L'ensemble de l'opération aura coûté aux conditions économiques moyennes de Juin 1980, 264,5 millions de francs, financés à raison de :
- 159,5 millions de francs par le Département des Hauts-de-Seine, Maître de l'Ouvrage ;
- 78,6 millions de francs de fonds de concours de l'Etat (55% par le Ministère des Transports et 45% par l'Etablissement Public Régional d'Ile de France) au titre de l'aménagement de la route nationale 187 ;
- 26,4 millions de francs par une subvention de l'Etat - Ministère de l'Intérieur.
Le coût des ouvrages de franchissement proprement dits représente environ le tiers de la dépense, le reste correspond à l'aménagement des têtes.

Partager cet article
Repost0